top of page

L'interview Life! de Stéphanie Goujon


Quelle est votre relation personnelle à la biodiversité ?


C’est tout simplement vital ! C’est l’habitabilité de la planète qui est en jeu. Je travaille dans un groupe de santé, or notre santé est gravement atteinte par la dégradation de la biodiversité ! Et puis, pardon d’être un peu lyrique, mais le foisonnement des espèces, le spectacle de la nature, c’est ce qui fait nos meilleurs moments et nos plus beaux souvenirs.


Le groupe Vyv est partenaire de la première édition du Festival, pourquoi ?


La biodiversité est encore un parent pauvre des politiques RSE des entreprises. Cette situation s’explique notamment par la complexité de cet enjeu multifacette (qui touche l’eau, l’air, les sols, les animaux, les végétaux, etc.), le manque de connaissances et une prise de conscience plus tardive que le dérèglement climatique. La disparition d’une espèce d’oiseau ou de papillon, cela se ressent moins durement qu’une canicule.

C’est pour cela que nous avons voulu soutenir le Festival, cette initiative pionnière de rendre la biodiversité plus concrète et accessible à une variété de publics, incluant entreprises, associations et citoyens. Et de proposer des actions !


Quel est l’enjeu principal pour votre entreprise ?


Nous sommes le premier acteur en santé et protection sociale à but non lucratif. Or la dégradation de la biodiversité dégrade notre santé.

Saviez-vous que 30% des maladies infectieuses sont attribuées à la dégradation des écosystèmes (rapport de l’IPBES 2020, le GIEC de la biodiversité) ?


Quels sont les engagements du groupe VYV en matière de biodiversité ?


Nous sommes à la fois employeur, opérateur de santé et investisseur. A ce titre, nous avons 5 leviers d’actions majeurs : informer sur le lien santé climat biodiversité, réduire le risque en nous appuyant sur les datas, inciter au travers d’offres assurantielles, proposer de nouvelles offres - on peut citer le label logement santé. Pour construire ces nouvelles solutions et dispositifs, nous avons mis en place une convention interne santé environnement inspirée des conventions citoyennes, avec une cohorte de collaborateurs et d’élus mutualistes représentative de nos métiers et territoires.

Enfin, notre cinquième et dernier levier principal, c’est notre politique d’investissements responsables, qui se renforce au fil des ans. Nous mesurons l’empreinte biodiversité de notre portefeuille, nous excluons certains secteurs et nous mettons en place un scoring qui devra rapidement nous permettre de piloter encore plus finement.

Nous avançons avec humilité, le sujet est d’ailleurs encore peu mature au sein des entreprises, mais détermination.


Un projet ou une action que vous avez menée dans votre groupe et qui a fait avancer les choses ?


Un MOOC sur le lien santé climat biodiversité que nous avons développé pour l’interne et qui nous allons mettre à disposition des nos partenaires, clients, patients, adhérents, et pourquoi pas du grand public ? Dans cet esprit, nous avons également développé une fresque santé environnement.

Pour conduire le changement et peser sur le débat public, nous devons faire acte de pédagogie et sensibiliser le plus grand nombre !


Et si vous aviez un seul voeu à exaucer pour le vivant ?


Qu’il prospère ! J’aime bien cette idée de prospérité, qui rime avec santé, et qui convoque un imaginaire de durabilité.


 

Ancienne directrice générale du French Impact, Stéphanie Goujon occupe aujourd’hui le poste de Directrice de l’Empreinte Mutualiste au sein du Groupe VYV, partenaire du festival.

Comments


bottom of page